Qu’est ce qu’une motobineuse ?

Etymologiquement, la motobineuse est une machine motorisée (moto) qui permet de biner (bineuse). Mais en quoi consiste le binage ? Et quelle est l’utilité de la motobineuse dans un jardin ou un potager ? Quelle est son principe de fonctionnement ? Expliquemoiencore.com s’intéresse à cette machine pratique et polyvalente qui peut vous faciliter la vie, au quotidien !

Qu’est-ce que le binage ?

On dit souvent qu’ « un bon binage vaut deux arrosages ». L’action de biner consiste à ameublir ou à aérer le sol pour en améliorer la nature et renforcer les végétaux qui y poussent. En binant le sol d’un potager ou d’un jardin d’ornement, on favorise la pénétration de l’eau dans le sol et on réduit l’évaporation, ce qui permet aux racines d’évoluer plus sainement dans la terre tout en permettant un travail plus facile du sol. En somme, les plantes respirent mieux, la pourriture des racines est drastiquement réduite et le sol devient plus aisément manipulable, pour peu que le binage soit réalisé dans les règles de l’art !

Quels outils pour réaliser un bon binage ?

Traditionnellement, le binage est réalisé par un outil mécanique que l’on appelle la binette (ou la bineuse manuelle). Il s’agit d’un objet doté d’un manche en bois (plus rarement en plastique) et d’une lame métallique à base coupante. Elle fait partie des indispensables du jardinage puisqu’elle permet non seulement de biner le sol, mais aussi de sarcler (désherber), aérer le sol et butter les légumes. Une binette à petite lame métallique coute entre 8 et 12 €, tandis qu’un outil avec manche en bois et doté d’une grande lame de 16 cm coutera plutôt autour de 30 €.

Répondons à présent à la question suivante : qu’est-ce qu’une motobineuse ? Et qu’est-ce qui justifie le choix d’une motobineuse plutôt qu’une binette ? L’acquisition d’une motobineuse plutôt que d’une binette mécanique se justifie par une grande superficie, par un manque de temps ou d’énergie pour biner le sol à la main ou tout simplement par la volonté de disposer d’une machine pratique qui puisse vous épauler dans les tâches du jardinage sans prise de tête. Cet engin motorisé, généralement de faible puissance, permet de travailler la terre facilement en le « poussant » grâce au guidon prévu à cet effet. Les motobineuses pour les particuliers et les horticulteurs sont habituellement dotées d’un moteur thermique essence à quatre temps et d’un embrayage centrifuge. Sur l’écrasante majorité des motobineuses commercialisées en France, seule une vitesse de travail est possible… et elle est largement suffisante. La motobineuse est dotée d’un essieu unique qui compte trois fraises. Deux mancherons prolongés par des poignées de commande permettent au conducteur, debout derrière l’engin, de réaliser le binage motorisé avec un effort minimum.

Les avantages à utiliser une motobineuse

La motobineuse vous sera d’une grande utilité dans vos activités d’horticulture, maraîchage et jardinage, dans la mesure où elle permet d’effectuer un seul passage pour ameublir le sol. Cet attribut permet un énorme gain de temps et d’énergie, sans compter que l’ameublement du sol est nettement plus efficace lorsqu’il est réalisé avec un engin motorisé. Ensuite, l’utilisation d’une motobineuse pour travailler la terre va vous exonérer d’un certain nombre de tâches annexes, comme ;

  • Le sarclage, qui consiste à couper ou enlever les mauvaises herbes au sarcloir ou à la binette manuelle ;
  • Le labour, qui consiste à retourner la terre avec une bêche, une houe, un araire ou une charrue pour préparer un futur ensemencement ;
  • L’émiettage, qui consiste à réduire les mottes en miettes afin de créer un environnement favorable à la germination.

En France, mais aussi ailleurs en Europe, la motobineuse a migré d’une utilisation agricole dans les champs à une utilisation domestique. Il faut dire que l’engin est ultra-pratique pour tous ceux qui trouvent du plaisir à jardiner, avec un prix d’achat qui a été divisé par deux en à peine cinq ans. La performance d’une motobineuse peut être améliorée par une roue de transport, une rallonge du capot de protection pour les sols larges ou encore des couronnes de fraises supplémentaires.

Les deux types de motobineuse

Elles sont soit thermiques, soit électriques. Si les premières sont largement plus puissantes que les premières (elles peuvent servir sur des surfaces allant jusqu’à 3 000 m²), elles sont plus volumineuses, plus difficiles à manier, plus chères à entretenir et plus bruyantes. Les motobineuses électriques, qui sont faites pour les surfaces inférieures à 750 m², sont donc logiquement les plus plébiscitées par les particuliers car elles sont moins bruyantes, plus compacts et plus faciles à manier.