Qu’est-ce que le dropshipping ?

Dans la typologie des innovations définie par un certain Joseph Schumpeter, illustre économiste et professeur en science politique autrichien naturalisé américain, le dropshipping est une innovation de procédé : les produits sont les mêmes, les cibles restent les mêmes… et le procédé, s’il n’est pas révolutionnaire, est au moins innovant ! Voici tout ce qu’il faut savoir sur le dropshipping !

En quoi consiste le dropshipping ?

Le dropshipping, que l’on désigne plus rarement par les termes français « livraison directe » ou « expédition directe », est un système tripartite par lequel un revendeur reçoit la commande d’un client sur son site internet, avant de la transmettre, manuellement ou plus souvent selon un processus automatisé, au fournisseur qui s’occupe de la livraison et de la gestion des stocks. Voici un exemple simple pour bien visualiser l’idée du dropshipping :

  • Vous commercialisez des guitares électriques sur Amazon à 400 € ;
  • Un client, Jean, vous en commande une ;
  • Vous transmettez à votre fournisseur de guitares électriques les coordonnées de Jean, et vous lui réglez le prix d’une guitare électrique facturée à 320 € ;
  • Votre fournisseur livre Jean. Certains fournisseurs proposeront un packaging à vos couleurs ;
  • Vous empochez une marge de 80 € (400 € – 320 €), à laquelle il faudra retrancher les frais d’Amazon, de Paypal et, virtuellement, les coûts de gestion (traitement avec le fournisseur, éventuel problème de livraison, etc.).

Faut-il se former au dropshipping ?

La réponse théorique est « non ». Le dropshipping est accessible aux profils autodidactes, mais sans formation, vous apprendrez de manière itérative, et la rentabilisation de votre projet passera par l’apprentissage, par des erreurs, par un certain manque à gagner, etc. Une (bonne) formation dropshipping va vous permettre de gagner du temps et de maximiser vos chances de générer de la valeur et de pérenniser votre activité afin d’atteindre le but ultime des revenus passifs. La formation dropshipping porte généralement sur les bases de la création de site via CMS, sur les bonnes pratiques en matière d’acquisition de trafic (SEO et réseaux sociaux, notamment), mais aussi sur les compétences nécessaires à la mise en valeur des produits commercialisés (création graphique) et, accessoirement, sur les quelques écritures comptables dont vous aurez besoin pour gérer votre affaire de manière autonome. Certaines formations proposent également des modules sur le comportement des consommateurs, sur les bases de l’entrepreneuriat, sur la relation client et sur le community management. Une bonne formation vous évitera de recourir à d’autres prestataires et vous fera donc gagner de l’argent sur le moyen terme !

Quels sont les avantages du dropshipping ?

Tout l’intérêt du dropshipping réside dans l’absence de stock chez le revendeur. Ce dernier est un entrepreneur. Il cherche donc rationnellement à minimiser ses risques. Avec le système du dropshipping, il reporte donc une partie des risques liés au stock et à la production sur le fournisseur. De l’absence de stock découle un certain nombre d’avantages qui rendent le dropshipping accessible à un large spectre d’entrepreneurs :

  • Le capital requis est faible, voire inexistant dans le cas d’un entrepreneur qui justifie de quelques connaissances de base en matière de création de sites web, de SEO, etc. ;
  • Il s’agit d’un business que l’on peut lancer en très peu de temps ;
  • Les frais généraux sont faibles, voire négligeables ;
  • A terme, le projet peut générer des revenus passifs ;
  • Le dropshipping n’exige pas de localisation géographique particulière ;
  • Vous pouvez proposer un large choix de produits et saisir les nouvelles opportunités que vous identifiez sur le marché de manière quasi-instantanée, etc.

Avec le dropshipping, on n’achète que ce que l’on a déjà vendu, ce qui se traduit par une trésorerie à priori constamment positive. Les coûts de démarrage peuvent se résumer à moins de 30 €, soit le prix moyen exigé par les plateformes de commerce électronique. La comptabilité est rudimentaire par l’absence de stock, ce qui permet à l’entrepreneur de se concentrer sur le marketing et le développement de sa marque. De même, l’agilité que permet le dropshipping permet au revendeur d’opérer un virage à 180° dès que nécessaire si la gamme des produits commercialisés ne suscite pas l’engouement de la cible.